Les étapes de l'espoir

“Nous pouvons réussir personnellement et professionnellement

en tant que Bipolaire.” Clément Baissat

Par Clément Baissat

Pourquoi les étapes de l’espoir ?

La mise en place de routine comme la méditation, tenir un journal intime, la pratique du sport, recourir à la technologie via des applications mobiles pour un suivi, se faire accompagner par un thérapeute, la participation à des groupes de parole, tout cela conjugué permet de réussir en tant que Bipolaire.  

Le trouble bipolaire n’est pas une calamité, ces femmes et hommes célèbres sont aussi bipolaires : Napoléon Bonaparte, Winston Churchill, Mel Gibson, Mariah Carey, Jimi Hendrix, Frank Sinatra, Catherine Zeta-Jones…

L’acceptation du trouble bipolaire est la première étape de l’espoir. 

Nous avons développé un programme pour vous aider à mieux vivre votre bipolarité au quotidien.

Nous considérons dans ce guide que vous avez été diagnostiqué bipolaire par un ou des psychiatres. Si vous avez des doutes ou des questions, nous vous recommandons vivement de consulter un ou des psychiatres spécialisés dans la bipolarité pour être diagnostiqué.

Nous partons aussi du principe que vous comprenez ce que c’est que la bipolarité, néanmoins voici un article explicatif en cas de besoin : Qu’est-ce que le trouble bipolaire ?

Pour les non-anglophones, voici pourquoi j’ai choisi comme nom d’entreprise HopeStage dont la traduction littérale est “ étapes de l’espoir ” .

Étape 1 : Accepter la maladie 

Vous avez été diagnostiqué bipolaire.
Avant tout, ce qui est dur est d’accepter le fait d’être atteint du trouble bipolaire. C’est comme cela que vous êtes malade, cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas être heureux ou réussir mais c’est quelque chose qui est en vous. On ne guérit pas de la bipolarité, on apprend seulement à la gérer. Comme toute acceptation doit provenir de vous car vous êtes au cœur de votre réussite, ce n’est pas aux autres de vous soigner mais à vous de le faire. Un accompagnement aide beaucoup mais c’est vous qui êtes au centre de cette réussite. La meilleure option est de chercher un ou des psychiatres pour vous faire diagnostiquer. Pour être mis en relation avec des professionnels, vous pouvez remplir le formulaire suivant : Trouver un psy spécialisé dans la bipolarité 

Comment accepter son trouble bipolaire ? 

Voici un article pour vous aider : Pourquoi l’acceptation est essentielle pour gérer la bipolarité ? 

Nous pensons que c’est la première étape de l’espoir pour mieux vivre sa bipolarité.
Il est compliqué de pouvoir s’occuper des autres étapes si vous n’avez pas pris soin de cette base essentielle dans un tout premier temps. C’est dur à accepter bien sûr mais personne ne peut régler un problème qu’il n’a pas accepté.

 

« Le trouble bipolaire n’est pas une calamité, ces femmes et hommes célèbres sont aussi bipolaires : Napoléon Bonaparte, Winston Churchill, Mariah Carey, Mel Gibson« 

Étape 2 : Voir un psychiatre, psychologue ou/et thérapeute.

Il faut se constituer son équipe soignante avec notamment un ou des thérapeutes. Vous complétez cette équipe de choc avec vos proches et d’autres bipolaires avec qui partager comme expliqué plus bas.
C’est essentiel de pouvoir être suivi par un thérapeute en moyenne 1 fois par mois pour avoir un regard extérieur d’un professionnel. Chacun est libre de trouver le rythme qui lui convient mais la régularité est essentielle, d’autant plus dans le trouble bipolaire. Ce n’est pas parce que cela va bien et que vous êtes heureux/stable qu’il faut arrêter. L’important est de toujours être dans l’anticipation, d’où l’importance d’un regard extérieur.
En France, seuls les psychiatres qui ont fait des études de médecine sont en mesure de vous prescrire des médicaments. Nous avons fait le choix délibéré de ne pas parler des médicaments car nous ne sommes pas médecins. Vous ne verrez donc pas d’informations sur les médicaments dans ce guide mais il faut dans la plupart des cas prendre un traitement. 

Voici quelques conseils sur comment trouver le bon psy

Nous pouvons aussi vous aider à trouver un thérapeute. Pour cela il faut remplir le formulaire suivant : Trouver un psy 

La relation avec son thérapeute, psychologue/psychiatre

Il est important de préparer vos séances de psy. Qu’est ce qui vous gêne en ce moment ? De quoi voulez-vous parler en priorité ? Les sessions de thérapies sont souvent courtes (30 à 45 minutes en moyenne) il est donc essentiel d’avoir un fil conducteur. Personnellement j’écris mes pensées et mes questions en amont sur un Google Docs/Word. Généralement le manque de temps provoque de potentielles frustrations, d’où l’importance de choisir un sujet et un seul spécifique pour avoir le temps d’aller au bout des choses et ne pas devoir s’arrêter en milieu de séance. Certains sujets peuvent aussi être abordés avec des proches ou bien pendant des groupes de paroles. A contrario si vous voulez parler de vos médicaments, il vaut mieux consacrer du temps à ce sujet avec un psychiatre dont c’est le travail plutôt que d’en parler avec des personnes qui ne sont pas médecins et risquent d’avoir une approche non médicale sur les effets des médicaments.  

La relation avec son thérapeute/psy

Le fait de voir un psychiatre n’empêche pas de demander le soutien d’un thérapeute dont la formation n’est pas spécifiquement médicale. Attention dans ce choix car la profession n’est pas toujours bien réglementée et certains thérapeutes se disent par exemple psychologues sans pour autant avoir fait des études appropriées et surtout sans en avoir les compétences. Un psychiatre a fait des études de médecine et est habilité à prescrire des médicaments. Un thérapeute n’a pas fait d’étude de médecine et n’a donc pas la possibilité de prescrire des médicaments. Vous devez donc vous fier au psychiatre plutôt qu’à votre thérapeute pour la partie médicamenteuse. Il est important d’avoir un thérapeute qui comprend la maladie bipolaire pour avoir de meilleurs conseils et un guide. De manière générale, il est compliqué d’aider une personne que nous ne comprenons pas. 

 

Étape 3 : La mise en place de routines

La création de routine est essentielle pour faciliter la stabilisation d’un bipolaire. Mais la création de routine positive est quelque chose qui prend beaucoup de temps. Il faut faire une chose à la fois seulement pendant une période de 24 jours. Par exemple, si vous commencez par l’étape 1 qui est de boire 50 cl d’eau à votre réveil, vous devez respecter cette routine pendant 24 jours d’affilée avant de pouvoir vous atteler à commencer une autre routine.
L’objectif est de faire des petits pas afin de réussir à maintenir sa routine dans la durée et ne pas abandonner par la suite à la moindre phase maniaque ou dépressive. 

Voici ma propre routine :

 

  1. Boire 50 cl d’eau au réveil 
  2. Ecrire dans mon journal intime tous les jours le matin 
    1. Écrire 3 points de gratitudes (“merci à”, “j’ai de la chance de”, “je suis reconnaissant pour…”)
  3. Faire 3-5 minutes de méditation par jour
  4. Aller au travail en vélo (ne prendre le métro qu’en dernier recours)
    1. Marcher au minimum 1h30 par jour en faisant des pauses régulières dans la journée
  5. Avant de me coucher réécrire dans son journal intime (“J’ai beaucoup aimé…”)
  6. Faire du sport 2 fois par semaine (courrir le lundi et le mercredi matin avant la douche à 7h30)

Se fixer des objectifs

 

Chaque jour, une fois que j’ai exprimé mes pensées à l’écrit dans mon journal intime, je prends quelques minutes pour me fixer des objectifs pour la journée. Ce sont souvent 2 à 4 choses pour ne pas en avoir trop à accomplir comme :

Objectifs du jour :

 

  • Finir la version 1 des étapes de l’espoir 
  • Aller courir 45 minutes 
  • Faire un article de blog

     

Cet exercice doit être fait avant d’ouvrir mes mails et mes autres canaux de communication. Il faut pouvoir déterminer ce qui est le plus important à accomplir pour nous et s’organiser en conséquence. Les mails/SMS/slack sont les objectifs des autres, pas les nôtres et il est essentiel de pouvoir faire le point sur ce que nous souhaitons accomplir. Vous pouvez aussi vous fixer des objectifs à plus long terme, par exemple chaque semaine, le dimanche après-midi ou bien même des objectifs sur 20 ans. Pour être heureux il faut être en adéquation avec ce que vous voulez accomplir dans votre vie. Ainsi vous ne serez pas engagé dans une course qui n’est pas la vôtre mais celle que souhaite votre famille ou votre manager. Certaines personnes sont persuadées de devoir faire quelque chose toute leur vie et lorsqu’elles réussissent à l’accomplir, c’est pour se rendre compte que ce n’est pas leur rêve mais celui des autres ou ce que la société considère comme de la réussite. 

Prendre soin de son alimentation

 

“Vous êtes ce que vous mangez.”
Comme tout être vivant, vous avez besoin des bons ingrédients pour que votre corps soit en mesure de bien fonctionner comme votre cerveau.
Nous détaillons plus en détail dans cet article : Comment manger à la même heure permet de stabiliser votre humeur et être productif. Personnellement je ne mange pas de sucre ou de nourriture industrielle, je ne bois pas de sodas chez moi mais je me permets des écarts lors d’activités sociales. Je fais aussi attention à tous les stimulants : pas de café ni de thé après 15h00 et bien sûr je limite ma consommation d’alcool. 

La pratique du sport

 

Le sport est un bon moyen de garder le contrôle sur son sommeil en exerçant son corps. Dans un début de phase dépressive s’il est encore possible de pratiquer du sport, à ce moment-là le sport devient un énergisant. Tous les sports sont recommandés. Personnellement j’apprécie beaucoup le yoga pour ses apports physique et méditatif ainsi que la piscine, le tennis, la course à pied et le vélo pour remplacer le métro. Il est recommandé de faire du sport au minimum 2 fois par semaine mais vous pouvez aussi pratiquer du sport tous les jours. La marche et/ou le vélo constituent un bon moyen de compenser les jours où vous ne faites pas de “sport” à proprement parler.

Avez-vous d’autres astuces à partager ?

 Pour continuer de découvrir les étapes de l’espoir c’est ici :  

👉 https://yu81hw65.sibpages.com/



3 réponses

Laisser un commentaire